Pokemon Épée/Bouclier : l’île solitaire de l’armure

 401 

Bon retour à Galar, après 7 mois d’attente, le premier dlc de Pokémon épée et bouclier est enfin là. L’extension nous emmène cette fois sur l’île solitaire de l’armure afin de découvrir les nouvelles aventures de notre héros. Direction la gare de Brasswick pour prendre un transport aérien puis, une fois sur place, on va faire la rencontre de notre antagoniste principal, Saturnin pour Bouclier ou Sophora pour Épée, afin de participer à notre premier combat et débuter l’histoire principale de cette extension.

Une histoire trop courte

l’histoire principale est trop courte à mon goût, se finissant, en 3 à 4 heures. Le scenario nous emmène au dojo maîtrise où on est recruté par erreur par Maître Mustar afin de suivre l’entraînement ultime.

Intéressant au 2 premiers heures puis une seconde partie qui est la juste pour rallonger le jeu.

Un nouveau pokédex

Plus de 103 Pokémon sont ajouté à ce dlc. Parmi eux, 99 sont issus des générations précédentes, 2 sous une nouvelles forme, et enfin Shifours et son évolution, le pokémon légendaire de l’extension.

Autre nouveauté le retour de Carapuce et Bulbizarre , offert après avoir complété les trois épreuves.

Une grande zone à explorer

l’île est entièrement en terre sauvage, ce qui est un réel plaisir car j’avais adoré cette nouveauté introduite dans Pokémon Let’s Go. La diversité des paysages est bien présente car on peut y retrouvez un désert, une plaine, une forêt, des zones montagneuses et un océan entièrement explorable qui entoure l’île. On découvrira aussi les parents des trou brothers, ainsi qu’une quête qui nous incite a retrouver 150 Taupiqueur disséminés à travers l’île.

Un dlc dont on aurait pu se passer

Le dlc est décevant, certes l’ajout des 103 pokémon est une bonne idée, ainsi que les nouvelles formes de gigamax, l’île entièrement en terre sauvage, et la possibilité d’avoir le premier pokémon de l’équipe en tant que compagnon. Le scenario n’est pas assez travaillé, l’absence de dresseurs à affronter est un manque, ainsi que les pnj inutiles, le dojo à améliorer, et le mini post-game ne sont là que pour rallonger ce dlc, c’est pour ça que je lui met la note de 12/20. J’en attends plus du second dlc, prévu pour septembre.

Add Comment