Minecraft : Dungeons

 330 

un mélange réussi ?

Mojang s’aventure dans un nouveau genre, le hack’n slash, en mélangeant son bijou Minecraft avec des mécaniques d’autres jeux tels que Diablo ou Torchlight. Le résultat est magnifique, le gameplay est jouissif et rappelle un Path of Exile dans une version plus simplifiée. Le rappel de Minecraft est omniprésent à travers son univers ainsi que son bestiaire.

Premier pas sur le jeu

Le début se fait par la création de son personnage en choisissant son skin tout simplement, pas de nom ou personnalisation détaillée puis direction un petit didacticiel de 2 minutes pour nous mettre en jambes dans le jeu et apprendre les différents mécaniques de Minecraft Dungeons, de la touche d’action ou de la roulade en passant par l’utilisation des artefacts, nous comprenons que les mécaniques sont simplifiées a l’extrême pour profiter pleinement du jeu, de son univers et de son histoire. Le jeu est divisé en trois catégories de difficulté, par défaut, aventure, apocalypse, chaque niveau en 6 sous-categories, ce qui va ravir tout les types de joueurs.

Un monde varié et des secret bien dissimulés

le monde se divise en dix niveaux bien variés, on débute par une forêt puis un marécage en passant par une mine ou encore un temple du désert. Autre petit plaisir, chaque niveau recèle trésors et secrets à découvrir. En ouvrant la carte, on peut voir le nombre de coffres a trouver et mystères a dénicher. Le bestiaire, quand à lui, est fidèle au jeu de base de Mojang, avec des creepers, zombis, sorcières, enderman ou quelques nouveautés comme le révocateur, cavaliers zombis, ou des petits fantômes bleus qui nous font cuire à la broche à la première occasion.

Grind, farm et plus encore

Qui dit hack’n slash dit farm forcément, le jeu nous offre la possibilité de créer notre propre classe a travers différents équipements ou artefacts, telles que des armes(épée, hache, faux, marteau, arc, arbalète), des armures (légères, moyennes, lourdes), des artefacts (vitesse d’attaque, zone de soin, invocations) et des enchantements à mettre sur notre équipement pour une diversité de combinaisons énormes. Chaque niveau nous débloquera un point d’enchantement à dépenser dans l’un de nos équipements qui sera récupérable en recyclant la pièce qui sera remplacée par la nouvelle. Le but, à terme, étant de monter en puissance, car oui, les niveaux ne sont la que pour gagner des points à dépenser. Chaque pièce d’équipements possède un niveau de rareté différent, commun, rare et unique, ces derniers d’ailleurs, dotés de bonus incroyables, vont nous inviter a farmer encore et encore pour trouver la pièce ultime qui pourra renforcer le build imaginé

A plusieurs, encore mieux ?

Le jeu dispose d’un mode multi, jouable à quatre mais souffre du manque de matchmaking, ce qui veut dire que pas d’ami, pas de multi, mais heureusement la communauté a créé un serveur Discord regroupant plus de 600 joueurs issus des différentes plates-formes du jeu.

Un jeu à la hauteur finalement ?

Mojang a réussi faire un jeu ouvert à tous et respectant à merveille l’univers qu’il avait créé, grâce à son bestiaire, sa personnalisation du build, son gameplay et son univers, Minecraft : Dungeons ravira tous les fans de la licence et c’est pour ça que je lui ai mis une note de 15/20 car, la non présence d’un matchmaking et le manque de contenu end game lui font perdre quelques points.

Add Comment