The Walking Evil

 661 

Prélude :

The Walking Evil, sorti sur Steam le 1er mai, est un jeu indé créé par les studios « Indie Games Studio ».

Avant toutes choses, si je vous dis « The Walking Evil » vous pensez à quoi ? Evidemment, le rapprochement est simple, le studio nous embarque dans un jeu mêlant la série à succès « The Walking Dead » et le best-seller « Resident Evil ». Je dois dire que le mélange entre ces deux licences cultes m’a intrigué. Et je trouve que c’est assez bien réussi.

Indie Games Studio nous le rappelle dès les premières images du jeu, celui-ci a été réalisé sur Unreal Engine mais surtout fait par une seule et unique personne. Oui une seule ! Ce qui rend la promesse d’un jeu fidèle encore plus alléchante. À savoir aussi, ce jeu est en accès anticipé et que beaucoup de chose vont évoluer dans la version finale.

L’histoire :

Nous incarnons le détective Daniel Robinson enquêtant sur une série de meurtres non élucidés qui commence à tourmenter la ville. En charge de l’affaire, son supérieur lui propose de monter en grade s’il réussit à résoudre ce mal qui prolifère. Ni une, ni deux, Robinson accepte le contrat.

Jusque-là, le scénario diffère de ce que nous imaginons en pensant aux licences accueillant des zombies, Mais ce n’est que le commencement…

Le jeu :

Nous avons le choix de commencer la partie en 3 modes de difficultés : facile, moyen et difficile. Bien sûr vous me connaissez et j’ai donc choisi le mode moyen. Trop facile sinon.

Je débute par l’apprentissage des commandes et le maniement des armes. Le mécanisme est tout simplement géant car il nous propose plusieurs systèmes de vues caméra : fixe (à la Resident Evil), mode cinéma et à la 3ème personne. Personnellement, j’ai choisi la vue à la troisième personne.

Les clins d’œil au jeu mythique de Capcom sont nombreux : La bonne réalisation de la caméra fixe fait carrément flipper, l’inventaire avec un nombre limité de slot, les plantes pour se soigner, le coffre pour y ranger ses objets et même la musique de la « Safe Zone » ressemble terriblement à celle du premier opus du nom. Fini les rubans encreurs pour sauvegarder son avancement mais un simple téléphone suffira. Voilà de quoi nous mettre l’eau à la bouche.

L’ambiance :

Accrochez-vous car ce premier volet va vous donner des sueurs froides. Je vous conseille de porter un casque pour vivre l’expérience à 100%. Les sons, la musique, tout y est fait pour vous faire crier et sursauter. Bien que la musique d’ambiance soit presque toujours la même, elle se marie parfaitement, aucune lassitude s’installe. Bien sûr, résoudre l’enquête ne va pas être une mince affaire et vous serez amené à évoluer dans plusieurs décors, tous très bien réalisés.

Les moins :

Comme vous l’avez lu, je ne taris pas d’éloges pour ce jeu, mais il existe quand même pas mal de points qui restent à améliorer pour que cette aventure soit parfaite.

  • Vous allez pouvoir conduire une voiture mais celle-ci n’amène absolument rien au jeu
  • Certains glitchs de décor laissent apparaître les ennemis à travers les portes, murs et autres.
  • Les actions sur objet manquent de précision et j’ai dû me reprendre à plusieurs fois pour les récupérer
  • Des soucis de continuité de scénario rendent le jeu encore plus hard
  • Il n’y a qu’une énigme à proprement parler. Pour le reste c’est de la logique, par exemple,

« Il me manque un briquet pour réaliser cette action. », nous dit le personnage. Pas vraiment une énigme à mon sens.

  • Attention! Le retour au menu principal sera direct et sans vous demander confirmation. Si vous n’avez pas enregistré votre progression, vous perdrez tout.
Conclusion :

Pour les plus téméraires, il faudra à peine 2h pour terminer cet œuvre. Pour les autres, qui comme moi aiment bien se promener et découvrir chaque recoin du monde, comptez plutôt dans les 4h pour arriver au bout.

J’ai vraiment aimé The Walking Evil premier du nom, mais beaucoup trop de petites choses sont encore à régler. A nouveau, je le répète, ce jeu a été réalisé par une seule personne et donc je lui tire mon chapeau. Je vous le conseille vraiment.

Il est au prix de 12 euros sur steam.

Je lui donne la note de 13/20. Une note moyenne qui reflète les nombreuses petites choses à corriger, mais une note encourageante, car ce jeu mérite de grandir.

Faites attention à vous, quand vous sortirez en ville…

Add Comment